BKS Iyengar


BKS. Iyengar nous a quittés le 20 août 2014. Né dans le petit village de Bellur (Karnataka) le 14 décembre 1918, il allait sur ses 95 ans. Père de six enfants, il a consacré sa vie à la pratique et à l’enseignement du yoga. Il débute avec T. Krishnamacharya, son beau-frère, qui enseigne au palais de Mysore ; après quelques années, ce dernier l’envoie à Pune, Marahastra, où il fondera en 1975 le Ramamani Iyengar Yoga Institute (RYMYI). Il a été élu « personnalité de l’année » en 2004 par Time magazine qui l’inclut également dans sa liste des cent personnes les plus influentes du XXe siècle.

Nous, ses élèves, l’appelons toujours Guruji. Pour nous, il vit à jamais. Non parce qu’il a révolutionné la pratique posturale et rendu le yoga populaire dans le monde entier, mais parce qu’il a changé notre regard et notre approche, dans notre corps et dans notre vie.

Pour différencier son style de celui d’autres écoles, nous avons créé le « yoga Iyengar » mais lui-même n’a jamais parlé que de « yoga ». Brahmane fidèle à la tradition vishnouïte, il n’a jamais pensé qu’il était un précurseur original mais un simple disciple de Patanjali, l’auteur des Yoga-Sutra. Par son exemple, son ouverture d’esprit, sa noblesse de cœur, son intransigeance et sa foi inébranlable, il a entraîné dans la discipline intérieure des milliers de pratiquants sur les cinq continents.

P ParsvTressBks_grisIl est aussi à l’origine d’innombrables applications thérapeutiques, par la conception et l’usage des différents supports qui sont utilisés aujourd’hui, mais surtout des principes de sécurité qui sous-tendent sa « théorie de la pratique »: une grande précision technique pour aligner et mobiliser correctement les articulations, dans l’intensité comme dans le repos, l’implication consciente dans l’action à travers le souffle, à chaque instant de la posture,  la quête de la liberté intérieure, dans et par la pratique, sans aucune autre finalité.

Le yoga devient ainsi un outil d’exploration et de transformation que nous pouvons nous approprier pour nous réaliser plus pleinement.

« Quand on prend conscience de son ignorance, la discipline commence. » BKS Iyengar