Articles

BKS Iyengar

 

Né dans le petit village de Bellur (Karnataka) le 14 décembre 1918, père de six enfants, il a consacré sa vie à la pratique et à l’enseignement du yoga. Il débute avec T. Krishnamacharya, son beau-frère, qui enseigne au palais de Mysore ; après quelques années, ce dernier l’envoie à Pune, Marahastra, où il fondera en 1975 le Ramamani Iyengar Yoga Institute (RYMYI). Il a été élu « personnalité de l’année » en 2004 par Time magazine qui l’inclut également dans sa liste des cent personnes les plus influentes du XXe siècle.

BKS. Iyengar nous a quittés le 20 août 2014 à 94 ans.

Nous, ses élèves, l’appelons toujours Guruji. Pour nous, il vit à jamais. Non parce qu’il a révolutionné la pratique posturale et rendu le yoga populaire dans le monde entier, mais parce qu’il a changé notre regard et notre approche, dans notre corps et dans notre vie.

Pour différencier son style de celui d’autres écoles, nous avons créé le « yoga Iyengar » mais lui-même n’a jamais parlé que de « yoga ». Brahmane fidèle à la tradition vishnouïte, il n’a jamais pensé qu’il était un précurseur original mais un simple disciple de Patanjali, l’auteur des Yoga-Sutra. Par son exemple, son ouverture d’esprit, sa noblesse de cœur, son intransigeance et sa foi inébranlable, il a entraîné dans la discipline intérieure des milliers de pratiquants sur les cinq continents.

 

P ParsvTressBks_gris

Il est à l’origine d’innombrables applications thérapeutiques, par la conception et l’usage des différents supports qui sont utilisés aujourd’hui, mais surtout des principes de sécurité qui sous-tendent sa « théorie de la pratique »: une grande précision technique pour aligner et mobiliser correctement les articulations, dans l’intensité comme dans le repos, l’implication consciente dans l’action à travers le souffle, à chaque instant de la posture,  la quête de la liberté intérieure, dans et par la pratique, sans aucune autre finalité.

« Quand on prend conscience de son ignorance, la discipline commence. »

C’est ainsi que yoga peut devenir un outil d’exploration et de transformation que nous pouvons nous approprier pour nous réaliser plus pleinement.


Sur l’usage des supports dans notre pratique

En tant que créateur de ces supports, si vous me demandez s’ils sont ou non bénéfiques, je vous dirai que s’ils sont utilisés de façon constructive, ils vous feront du bien, mais si vous les utilisez pour des pratiques paresseuses, vous êtes, en réalité, sur une ligne tamasique. Une pratique tamasique et paresseuse peut procurer une certaine douceur mais qui ne pourra pas être remarquée, car il n’y a une absence totale de lumière. Une pratique sattvique va apporter un état de douceur, mais en pleine conscience. Si vous utilisez les supports c’est pour développer votre compréhension et votre sensibilité.

Sans aucun doute, les supports sont bénéfiques, car ils permettent d’augmenter le temps de tenue de l’asana. Du fait que la durée de ces postures est prolongée, utilisez-les comme des centrales électriques pour augmenter la sensibilité de l’intelligence dans votre système. Dans ce cas, je dirais que les supports sont de grands alliés et de véritables bienfaits. Mais si vous dépendez complètement d’eux pour vous reposer dans un asana, cela vous rend insensible et inactif. Dans ce cas, c’est une malédiction. Le yoga c’est la liberté. Ici, au lieu d’être libre, vous êtes esclave. Les mêmes supports peuvent créer la liberté ou la servitude. Tout dépend de comment, pourquoi et dans quelle intention vous les utilisez.      BKS Iyengar

Props

On the use of props in our practice

Though I am the creator of theses props is you asked me, « what is good about them and what is not? », I can tell you that if you use them constructively they do more good, but if you use them for the lazy type of yogic practices, then you are definitely on the tamasic line. The tamasic and lazy pratice may give a state of benigness but it cannot be witnessed since there is no light. The sattvic practice give the sense of benigness, which is witnessed. You use the props as a need to get the understanding and sensitivity.

No doubt, props are good, you can increase the time of stay in the asana. As the duration of stay in these asanas gets prolonged, use it as a powerhouse to increase the intellectual sentivity in your system. Then I say the props are great friends and great boons. But if you completely depend on them as resting in an asana, it makes you dull and inactive. Then it is a curse. Yoga is freedom. Here instead of freedom you are in bondage. The same props can be the cause of freedom as well as bondage. It depends upon how and why you use them as well as for what reason.     BKS Iyengar       [Extract of The use of crepe bandage for the eyes, Yoga Rahasya 23, 4 ; 2016]

 


 Aarti Mehta 

AM3377

Convention nationale des professeurs AFYI  

  29 octobre - 1er novembre 2015   La Grande Motte
La stabilité émotionnelle

Une invitation magnifique à pratiquer dans l’ouverture du cœur, avec une acuité d’attention continue dans l’ajustement, en temps réel. Pour entrer dans la présence à soi et la « contemplation dans l’asana », nous devons nous connecter au « corps interne » et synchroniser l’intelligence sur ses différents registres – sensitif, émotionnel, mental – avec le flux énergétique, de sorte qu’il s’écoule dans un renouvellement ininterrompu. Maintenir la vibrance et la fraîcheur de l’esprit demande de pénétrer toujours plus intimement l’univers de nos sensations et de faire évoluer cet état d’absorption, d’instant en instant. C’est cet éveil attentif et fluide qui, paradoxalement, est le gage de notre stabilité émotionnelle, dans l’immédiateté, comme au long cours.

La vivacité et le lâcher-prise sont également nécessaires pour que surviennent cette abolition du temps et de la pensée projective [vers le passé ou l’avenir], cet oubli de soi dans la plénitude de l’instant – où « nous laissons la posture nous tenir » en renonçant à « la tenir ».

Pour rejoindre cet état de complétude et de liberté, nous devons traverser [et retraverser] l’effort avec intensité et extrême implication, mais sans autre finalité que de trouver le passage. Sinon, nous restons englués dans l’habitude, l’excès, la négligence, ou une autre forme de « perturbation ».

Ce passage du plan « grossier » au plan « subtil » est tout le mystère de l’asana. Ce n’est pas pour demain, et avant-hier ne sert déjà plus à rien. C’est ici, maintenant, que la transformation peut être mise en œuvre.

Le yoga est ce geste intérieur qui consiste à entrer dans le présent absolu de l’instant – seul séjour possible pour la conscience rendue vibrante et éveillée à elle-même. C’est ce voyage de soi à Soi, toujours recommencé qui, peu à peu, nous rapproche de l’infini…


Aarti Mehta

AFYI Teachers National Convention  

29 October/1 November 2015 in La Grande Motte

Emotional stability

A magnificent invitation to practice « the opening of the heart », with an intense « moment to moment awareness » in the adjustment.

To enter a state of Self-awareness and « contemplation in the asana », we have to connect with the « inner body » and synchronize the different levels of our intelligence – sensory, emotional and mental – with the energy flow (prana), so that it flows in a continuous renewal.

To maintain the vibrancy and freshness of the spirit we need to penetrate deeper and deeper into our sensations to make this state of absorption evolve, from moment to moment. Paradoxically, this continuously attentive and fluid awareness is what provides both the foundation for and supports our emotional stability in the immediate and in the long term.

Liveliness and « let go » are equally necessary to make time disappear and with it our constantly projective thought process [towards the past or the future]. Once we become self-oblivious in the plenitude of moment, « we can let the posture hold us » and give up « holding it ».

To enter this state of wholeness and freedom, we have to cross [again and again] our effort with intensity and extreme implication, with no other purpose than finding the passage. Otherwise, we remain stuck in our habits, our excesses, our carelessness, and other kinds of disruption.

This passage from the « gross » to the « subtle » plan is the mystery of the asana. It is not for some future time, and what we did the day before yesterday is no longer relevant. It is only in the here and now that this transformation can be achieved.

Yoga is this inner gesture consisting of entering the absolute present of moment – the only abode for our consciousness once it is vibrating and aware of itself. Repeating it again and again, this journey from self to Self, moves us little by little « closer to the infinite « …

 


 

Conférence sur la non-violence

 Convention AFYI 2015

Christine Castillon

« L’Ahimsa, la non violence, occupe une place majeure dans la pensée indienne, et dans le yoga en particulier. Les Yoga-Sutra la mentionnent comme le premier principe à appliquer dans notre sadhana, et donc le premier pas sur la voie de la paix intérieure. Un principe fondamental auquel nous sommes invités à rester attentifs à chaque pas suivant… »

 

 

                          •  Lire ici la suite de l’article, version française

 

                          • Read more,  English version 

 

TitresConc2015

 

 

 


Yoganusasanam

Intensive  1 – 10 décembre 2014

Célébration des 70 ans de Geeta S. Iyengar

 

« The deep imprint that Guruji has left in our hearts will never go.
Not only in this life but in the coming lives too
Guruji will be deep within us. « 

 « La profonde empreinte que Guruji a laissée dans nos cœurs ne nous quittera jamais.

Non seulement dans cette vie, mais aussi dans nos vies futures,

Guruji sera présent tout au fond de nous. »

 

Yoganushasanam_Titre

 

Articles de presse

 

 


 

Stress et fatigue 

Comment s’en libérer par le yoga de l’action
Christine Castillon

Article paru dans Yoga Magazine N° 5 – 2001

SanmukiMudra

 • Lire / Télécharger  l’article, Stress et yoga

 

• Lire / Télécharger l’article, Pause antistress

 

 


Yoga  – Science de l’intégration 

 PRASHANT

Interview de Prashant S. Iyengar

Christine Castillon

parue dans Yoga Rahasya France N° 1 en 2001 

 

yogarahasya1

Texte original publié en 2000 pour le Silver Jubilee du RIMYI

sous le titre  » A Class after a Class – Yoga: en Integrated Science

BKIYENCLASWarehouse

Version originale anglaise imprimée 

Téléchargez la version française actuellement épuisée

Version-française   class.fr – copie

Téléchargez la version originale établie par Yvan Herger  en 2002 sur Iyengar Yoga Resources

 

Yoga : un art de vivre

Christine Castillon

Article paru dans Intuitions Magazine N° 27 – Nov/Déc 1994

• Version française  Yoga art de vivr

 

• English version   Yoga way of living

 

PracticeRIMYI